L’huile d’arbre à thé; l’antifongique naturel de dame nature

L’approvisionnement géographique d’un ingrédient médicinal naturel peut avoir un effet important sur la qualité et l’efficacité de l’ingrédient. L’huile de théier est un bon exemple de l’importance d’un approvisionnement approprié. L’huile essentielle de l’arbre à thé (Melaleuca alternifolia) est devenue un ingrédient de plus en plus populaire, en tant qu’huile pure à 100 % et comme ajout dans des formules de cosmétiques, comme les crèmes et les shampooings.

 

L’huile de théier est un antifongique et un antimicrobien naturels ayant une grande variété d’usages bénéfiques. Utilisée dans sa forme pure, l’huile de théier peut s’appliquer directement sur les infections fongiques du lit de l’ongle pour contribuer à réduire les symptômes. Lorsqu’elle est diluée dans une concentration de 5 % dans une huile de transport comme l’huile d’olive, l’huile de théier peut contribuer à traiter l’acné. D’autres usages traditionnels rapportés de l’huile de théier comprennent le traitement des infections bactériennes et staphylocoques, les feux sauvages, les pellicules, les réactions allergiques cutanées, le pied d’athlète, les poux, les piqûres d’insectes et contribuer à la guérison des blessures.

 

Avec tout ingrédient naturel, la meilleure matière provient de la plante cultivée dans son environnement naturel. Dans le cas de l’huile de théier, la zone d’approvisionnement parfaite est l’Australie. L’huile de théier y est commercialement produite depuis les années 20, mais elle est utilisée depuis des siècles chez la population Bundjalung d’Australie pour ses propriétés médicinales.

 

L’huile de théier de marque Health First® provient directement des fermes de la fertile vallée Bungawalbyn à New South Wales en Australie. La biosphère naturelle de la vallée est le lieu d’origine et de l’évolution du théier. Des études ont démontré que les espèces de théier de cette région ont une histoire retraçable sur plus de 36 000 ans. Les fermes où les théiers de Health First® sont récoltés abritent l’emplacement principal des arbres-mères qui ont plus de 1 000 ans et qui continuent de produire des semences de qualité pour les nouvelles générations de plantes. Cultiver et récolter les arbres de cette région d’origine réduit le besoin d’utiliser des fertilisants, des insecticides et d’autres traitements supplémentaires, et garantit le meilleur mélange d’ingrédients naturels produits par la plante puisqu’elle s’adapte à son environnement. L’approvisionnement de théiers de leur région d’origine contribue à garantir une récolte et une extraction par distillation à la vapeur appropriées et effectuées par du personnel chevronné utilisant des méthodes éprouvées.

 

Le principal ingrédient actif de l’huile de théier qui offre des propriétés antifongiques et antimicrobiennes est considéré être le terpinène-4-ol. Ce composé peut constituer 30 à 48 % de l’huile. Cependant, il existe des centaines de substances qui composent l’huile de théier, bon nombre desquelles sont toujours non identifiées. Par exemple, on ne sait toujours pas laquelle de ces substances déclenche l’activité du terpinène-4-ol dans la plante; la synergie de toutes les substances de l’huile de théier est la clé de son efficacité médicinale.

 

Malheureusement, des produits d’huile de théier de qualité inférieure se retrouvent souvent sur le marché alors que l’usage de l’huile continue de se développer. Le problème se pose en deux volets. Certaines huiles proviennent de régions de croissance secondaires, notamment en Chine, en Inde et dans nord de l’Afrique et ne possèdent pas le profil médicinal de l’huile d’Australie. D’autres huiles de théier contiennent une partie d’huile authentique, mais ont été falsifiées avec des ingrédients synthétiques pour réduire les coûts. En 2016, une étude publiée par l’Australian Tea Tree Industrial Association (ATTIA) démontre que 75 % des produits d’huile de théier de l’Australie vendus sur le marché américain sont falsifiés. Communément, l’huile est mélangée à des sous-produits provenant d’autres huiles, notamment de bois de santal, d’eucalyptus et de pin. Le degré de la falsification peut varier de 30 à 100 %. Souvent, ces faux produits peuvent entraîner des irritations cutanées. De ce fait, il est important de savoir que vous achetez de l’huile de théier d’Australie véritable. L’huile de théier de marque Health First® porte le logo « Naturally Australian Products », garantissant aux consommateurs canadiens que seule l’huile de théier australienne authentique provenant de la vallée Bungawalbyn est dans la bouteille.

 

Pour choisir une huile de théier, recherchez toujours le logo « Naturally Australian Products » pour vous assurer de bénéficier de ce que la nature offre de meilleur.

 

Vous trouverez ci-après une recette naturelle de lingettes désinfectantes à faire à la maison à l’aide de matériaux réutilisables.

Lingettes désinfectantes maison (tissu)

1 tasse d’alcool à friction

2 c. à table de savon à vaisselle (par ex. : Dr. Bronner’s Castille)

10 gouttes d’huile d’arbre à thé

10 à 20 gouttes de lavande, d’eucalyptus ou d’une autre huile essentielle

50 chiffons (mesurant environ 4 pouces sur 6 – vous pouvez tailler un vieux t-shirt, etc.)

Mélangez les ingrédients et versez sur les chiffons. Rangez-les dans un contenant hermétique et utilisez-les au besoin. Pour les réutiliser, lavez-les tout simplement à la machine lorsque vous en avez terminé.